Rechercher
  • Pierre-Luc Bélanger

Cinq points communs entre les athlètes olympiques et les auteurs


Point 1 : Peu d’élus

Tant du côté des athlètes professionnels qui se rendent aux Jeux olympiques que des auteurs qui réussissent à être publiés, il y a une tonne de candidats, mais peu réalisent leur rêve. Donc, se rendre aux Jeux olympiques ou retrouver l’un de ses livres dans les rayons d’un libraire, c’est une victoire en soi. Remporter l’or, ou avoir un titre qui est un meilleur vendeur, c’est la consécration.


Point 2 : L’entraînement

On pense aux performances des Olympiens et aux publications des auteurs, mais on néglige souvent les heures consacrées à l’entraînement physique et mental du premier groupe, et à la recherche, l’écriture, la révision des membres du second groupe. Dans les deux cas, il y a tellement de travail qui se fait afin de préparer la performance ou la publication. Cependant, tout ce travail passe souvent inaperçu.


Point 3 : Le salaire

Il y a des primes qui sont remises aux athlètes qui se trouvent sur le podium. Il y a des bourses qui sont remises aux lauréats de prix littéraires. Des athlètes et des auteurs peuvent obtenir des subventions gouvernementales. Cependant, il n’y en a pas pour tous. Plusieurs athlètes et autant d’auteurs doivent diversifier leur portfolio afin de continuer de vivre leur passion et de réussir à rejoindre les deux bouts. Entraînement personnel, rédaction à la pige, 9 à 5, journalisme, enseignement… toutes les options sont possibles. Certains athlètes et certains auteurs bénéficient d’une plus grande visibilité et peuvent rentabiliser leur participation à des événements grâce à des cachets, des commanditaires, etc.


Point 4 : L’avenir

Dès que la cérémonie de clôture a lieu, tout le monde veut savoir quels Olympiens participeront aux prochains jeux. Dès que les auteurs publient un livre, on leur demande quand sortira le prochain. Dans un cas, comme dans l’autre, il y a de l’incertitude, car il ne relève pas que des athlètes ou des auteurs pour déterminer quand ils auront leur prochaine chance de montrer ce qu’ils peuvent faire. Que ce soit le comité de sélection pour les Olympiques, ou un comité de lecture chez un éditeur, le pouvoir ne se trouve pas entre les mains des Olympiens ou des auteurs. Sans oublier qu’entre les Jeux et les publications, il faut travailler et revenir aux points 2 et 3. Cependant, les athlètes que les auteurs sont persévérants et fonceurs.


Point 5 : L’espoir

Entre les Jeux olympiques et les publications, les athlètes et les auteurs donnent de l’espoir. Ils se promènent en personne ou en mode virtuel afin de rencontrer le public. Ils profitent de ces plateformes pour parler de leurs expériences, de leur processus, de leur passion. Ils inspirent jeunes et jeunes de cœur à tenter leur chance, à rêver, à se pousser afin de dépasser ses limites, car, bien qu’il y ait un point 1 qui se veut restrictif, il peut aussi y avoir des points 2, 3, 4 et 5. Sans efforts ou prises de risque, le podium ou la publication ne se concrétisera pas. Alors, es-tu prêt?

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout